Documentation

Cet espace regroupe les documentations, articles et textes relatifs au cancer de la prostate que l'Anamacap a regroupé et vous propose en téléchargement.

Epidémiologie

Epidémiologie de la prise en charge des cancers de la prostate en France (298ko)

Sujet présenté par le Pr Bertrand LUKACS lors de l’assemblée générale 2008 

Imagerie

Le système immunitaire  (7ko)

Des chercheurs de l'université de Californie ont découvert comment observer le système immunitaire en pleine action…

Place des nouvelles techniques d’imagerie dans la prise en charge du cancer de la prostate (198ko)

Intervention du Pr Olivier CUSSENOT lors de l’assemblée générale 2006.

L’ostéodensitométrie (163ko)

Echanges d’informations et de réflexions.

Un agent de contraste cellulaire pour la RMN doté d'un énorme potentiel clinique (465ko)

Les lecteurs de P2P sur les sites américains ont pu découvrir la renommée internationale (même aux USA) d’un radiologue néerlandais : le Professeur Jelle BARENTSZ de l’Université de NIMEGUE. Celui-ci m’avait reçu avec un camarade de Lyon dans son hôpital il y a 2 ans pour nous exposer pendant plus d’une heure la technique de l’USPIO. Au sortir de son bureau, Jean et moi avions eu la même réaction : « ce type là : c’est la grande classe ». Nous étions vraiment impressionnés par sa brillante intelligence ainsi que par son amabilité à notre endroit. Après avoir pris la responsabilité d’écrire et de publier un article en anglais, le Professeur BARENTSZ a bien voulu nous permettre d’en établir une traduction simplifiée, pour rester compréhensible aux non-médecins français. Nous le remercions sincèrement d’accepter de porter l’information aux patients français. Nous espérons vivement que la méthode décrite sera bientôt accessible dans notre pays, fut ce sous une forme encore expérimentale.

Les malades du cancer de la prostate du monde entier sont reconnaissants au Professeur Jelle BARENTSZ de cette avancée significative dans le combat contre leur maladie.

Le Président de l’ANAMACaP

Roland MUNTZ

Dépistage

Allégations (72ko)

Allégations et communiqué de presse. Voici la réponse de notre président aux nouvelles allégations de Catherine HILL.

L’urine, témoin du cancer prostatique (132ko)

Un test urinaire expérimental permet de détecter le cancer de la prostate avec une fiabilité nettement supérieure aux méthodes de dépistage actuelles (dont les PSA), selon une étude publiée dans « Cancer Research.

Staging

 

Résultats anatomo-pathologique  (7ko)

Les oncologues américains conseillent de faire vérifier les résultats d’anatomo-pathologie des biopsies ou des lames de prostatectomie par un expert.

IRM endorectale (94ko)

L’IRM endorectale avant prostatectomie radicale modifie-t-elle la technique opératoire pour diminuer le taux de marges positives ?

Liste des laboratoires français disposant d’un automate capable de réaliser des analyses de PSA ultra sensible de type « DPC Immulite 3G ». (2.3Mo)

Tables de Partin et mode d'utilisation (150ko)

Tables développées par des urologues du "Brady Institute for Urology" au "Johns Hopkins University". Ces tables sont utiles pour combiner les données sur le taux de PSA, le score de Gleason (gradation histologique de l'agressivité tumorale) et le stade clinique (classification TNM ou stade d'extension tumorale) d'un patient donné afin d'essayer de prédire le risque spécifique de ce patient.

* Limitation au niveau de l'utilisation de ces tables: il est très important de comprendre que la valeur clinique réelle de ces tables n'a jamais été réellement prouvée pour prédire le risque d'un grand nombre de patients. Université de Liège.

Analyse pathologique (108ko)

Voici le state of the art de l’analyse pathologique telle que la propose un spécialiste mondialement reconnu, le Professeur Helmut BONKHOFF : celui-ci parle très bien le français.

PSADT

PSADT (=Temps de doublement du PSA) et son calcul.

Stratégies de traitement

Protocole LEIBOWITZ ou Triple Blocage Androgénique (153ko)

Déprivation androgénique adjuvante (76ko)

Un coup de tonnerre dans le traitement du cancer de la prostate.

Curiethérapie (91ko)

Si la prostatectomie reste la méthode de référence dans le cancer localisé de la prostate, la curiethérapie offre, pour des cas précis, une alternative aussi efficace, avec un maintien et une qualité de vie extrêmement satisfaisants.

Immunothérapie (17ko)

L’immunothérapie des cancers. Le système immunitaire est le principal système de défense de l’organisme…

Principe de l'immunothérapie (160ko)

Le système immunitaire peut maintenir les cancers dans un état dormant.

Ablatherm (285ko)

Communiqué de presse du 4 juillet 2007 suite au point presse de l’hôpital Edouard Herriot en présence du Pr CRAWFORD.

Chimio low doses – cyclophosphamide (65ko)

Voici une communication d’un patient-chercheur. Attention, il ne s’agit que d’un essai…mais aussi d’un espoir.

La Radiothérapie (60ko)

L'évolution de la Radiothérapie.

La Radiothérapie (136ko)

Cancer de la prostate localement avancé traité par radiothérapie : importance d’une hormonothérapie prolongée

Chimio et jeûne (52ko)

Une étude conduite dans le modèle de la souris suggère qu'un jeûne de 48 heures protégerait les cellules saines des effets non spécifiques des molécules antitumorales. Le phénomène pourrait permettre d'augmenter les doses de médicaments et ainsi d'améliorer l'efficacité des traitements.

Cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique (179ko)

Recommandations ASCO

Cancer de la prostate localement avancé (non métastasé) (54ko)

On sait depuis quelques années que le traitement standard des cancers de la prostate localement avancés (tumeur ayant dépassé la capsule, stade T3) est ce que l’on appelle (avec quelque fierté puisque l’auteur est un membre de notre conseil scientifique) le protocole BOLLA…

Hormonothérapie - Communiqué de Fernand Labrie (28ko)

Voici une expérience de nos amis québécois dont on parle peu. Pourquoi ?
Le choix du traitement d’un cancer de la prostate est limité en France à la chirurgie, à la radiothérapie, à la curiethérapie voire à la surveillance mais on ne parle pas de l’hormonothérapie. Pourquoi ?
Le non dépistage est justifié par ses partisans par l’absence de preuve démontrant que sa détection précoce prolonge la vie. D’après Fernand LABRIE, ces preuves existent depuis 1997. Qui a raison ? Qui a tort ?
A vous de vous faire une opinion : vous pouvez nous la communiquer.

Hyperthermie (anglais) (952ko)

Notre administrateur, Jean PERDRIX, nous informe sur l’état d’avancement d’une nouvelle technique de traitement du cancer de la prostate étudiée à la Charité de Berlin : l’hyperthermie avec des nonoparticules magnétiques.

« Chers amis,

A la suite de mes contacts avec le Dr JORDAN, puis le Dr JOHANNSEN, ils ont eu l’amabilité de m’adresser un document que j’attendais depuis un certain temps présentant cette nouvelle technique.

Je peux fournir quelques éléments généraux sur celle-ci.

Ce document peut bien entendu être porté à la connaissance des membres de l’association.

Bien amicalement.

Jean »

La stratégie du Docteur Charles "Snuffy" Myers (88ko)

Dr. Charles Myers

Primary Triple Androgen Blockade (TAB) followed by Finasteride Maintenance (FM) for clinically localized prostate cancer (CL-PC) : Long term follow-up and quality of life (QOL) (263ko)

SJ Tucker, JN Roundry, RL Leibowitz; Compassionate Oncology Medical Group. 2005 Multidisciplinary Prostate Cancer Symposium, Orlando, FL. Abstract #106.

Lors du Congrès de l’EAU à Paris, en avril dernier, le Professeur TEILLAC a mis l’accent sur une conséquence de la détection précoce du cancer de la prostate grâce au PSA. (6ko)

La Prostatectomie (42ko)

Pr. Philippe MANGIN.

Médicaments

Proscar et Avodart  (44ko)

Intérêt du finastéride (Proscar) ou du dutastéride (Avodart).

Degarelix (55ko)

J’ai assisté au Congrès de l’EAU à Milan à l’émergence d’un nouvel antagoniste prometteur de la LHRH : le Degarelix. Voici sa présentation en Français. Roland MUNTZ.

Finastéride (207ko)

Je viens de lire un livre une fois de plus déroutant sur notre maladie : son titre est « Equilibre hormonal pour les hommes » du Docteur John R. LEE aux éditions SULLY (Sous-titre : plantes et nutriments pour la santé des hommes). Aux fins de vous inciter à le lire, voici le couplet sur le finastéride. Roland MUNTZ.

Agoniste de la LHRH  (137ko)

Eligard 45, indiqué pour le traitement du cancer de la prostate hormonodépendant à un stade avancé, assure un contrôle de la testostéronémie comparable à celui d'une castration chirurgicale avec seulement 2 injections par an...

Traitement inédit   (46ko)

Une communication de l’un de nos membres.

Récidive

Le Traitement des Récidives Biologiques après Traitement du Cancer de la Prostate Localisé (242ko)

Intérêt d’une radiothérapie de sauvetage en cas de récidive après prostatectomie (109ko)

Voici une intéressante traduction de notre ami Jean-Claude A. qui démontre l’intérêt d’une radiothérapie de sauvetage en cas de récidive après prostatectomie.

Analyse de l’élévation du PSA (156ko)

Après prostatectomie totale, le suivi doit permettre de stratifier les malades en fonction de leur risque de récidive, faible, intermédiaire ou haut.

Récidive biochimique (223ko)

Les rechutes après traitement chez les patients par prostatectomie sont essentiellement locales…

Principe de l'immunothérapie (160ko)

Le système immunitaire peut maintenir les cancers dans un état dormant.

Effets secondaires

Les traitements de l’incontinence après prostatectomie radicale (45ko)

Incontinence (11ko)

Voici un article d’un journal médical qui résume bien la situation sur les dernières techniques pour combattre l’incontinence

Incontinence (16ko)

Dernières techniques thérapeutiques de l’incontinence. Un adhérent médecin nous confie un article sur les dernières techniques thérapeutiques de l’incontinence

Incontinence (9ko)

Rapport du Pr HAAB au Ministère de la Santé

Incontinence : des mesures pour la prise en charge (42ko)

Après avoir reçu le rapport du Pr François Haab, le ministre de la Santé a annoncé plusieurs mesures destinées à améliorer la prise en charge de l'incontinence urinaire.

Les traitements à visée hormonal (177ko)

Les effets secondaires des traitements hormonaux du cancer de prostate sont rares, non prévisibles, variables selon les patients et le type de traitement, souvent réversibles mais parfois gravissimes…

Note sur l’oxygénothérapie hyperbare (42ko)

L’un de nos correspondants nous informe d’une possibilité de traitement peu connue d’un effet secondaire redouté de la radiothérapie que sont les cystites radiques. Il s’agit de l’oxygénothérapie hyperbare qui est exposé dans la note ci-après. Nous recherchons des témoignages de malades ayant bénéficié de ce traitement.

Alimentation

Vitamine D (22ko)

Vitamine D et cancer de la prostate. La vitamine D est devenue un sujet d’intérêt aussi bien dans le domaine général de la santé que dans l’étude de la santé de la prostate.

Vitamine D (1230ko)

Vitamine D : le nouveau scandale sanitaire. Des milliers de décès prématurés pourraient être prévenus si les déficits en vitamine D qui touchent plusieurs millions de Français étaient activement corrigés…

Vitamine E (8ko)

La Vitamine E protège-t-elle du cancer de la prostate ?...

Huile de Colza (128ko)

Un site spécialisé : lanutrition.fr, donne quelques recommandations pour le cancer de la prostate. Les voici…

Vin, grenade, choux fleur et brocolis (77ko)

Cancer de la prostate mettez-vous au vert… et au rouge.

Effets anti-tumoraux du raisin  (107ko)

J’ai souhaité mettre à la disposition du plus grand nombre un échange de réflexions de l’un de nos groupes de travail sur les effets anti-tumoraux du raisin. Roland MUNTZ.

Tomate ou pas tomate  (57ko)

La très sérieuse FDA américaine (Food and Drug Administration) vient de conclure à la mise en sourdine des conseils mettant en avant la potentialité pour la tomate et le lycopène de prévenir du cancer…

Manger contre le cancer de la prostate  (145ko)

Pour la première fois, une étude humaine montre que l'on peut effectivement enrayer, voire même faire reculer la progression du cancer de la prostate, en adoptant des modifications de son style de vie... 

Compléments alimentaires  (170ko)

Intéressant, on ose parler des compléments. S’il est vrai que dans la majorité des cas l’organisme peut faire face à ses besoins (surtout si on suit une bonne alimentation, c’est la base de tout), il n’en reste pas moins que le sur mesure est justifié et que les compléments peuvent être justifiés dans certains cas contrairement à ce que proclament certains documents qui se veulent officiels. Cette question a été abordée en long et en large. Le Vice-Président. Jean Moreau.

Supplémentations médicamenteuses et alimentaires selon Charles Snuffy MYERS (20ko)

J’ai rencontré cet été en Virginie, le docteur Charles MYERS, qui est aujourd’hui le médecin spécialiste du cancer de la prostate le plus renommé dans le monde (il est lui-même atteint par un cancer de la prostate avancé).
Voici les supplémentations médicamenteuses et alimentaires qu’il préconise après un traitement local pour retarder toute récidive.
Vous remarquerez que l’ensemble des préconisations sont étayées par des travaux scientifiques : ce qui vous permettra d’aborder sérieusement le sujet avec vos médecins.
L’occasion m’est donnée pour préciser une nouvelle fois que l’ANAMACaP ne donne pas de conseils mais informe sur ce qui se pratique en France et aussi et surtout à l’étranger.
Roland MUNTZ

DIETE + ANTI-STRESS : Une étude de l’Université de Californie à San Diego, publiée le 29 Août 2006 signale un effet bénéfique sur le risque de progression d’un cancer de la prostate récidivant grâce à un régime alimentaire associé à un entraînement à la gestion du stress. Le régime alimentaire est devenu un classique dans nos colonnes : pas de viande rouge ni de produits laitiers, privilégier les fruits et légumes. Quant au traitement anti-stress, il est question de méditation, yoga et Tai-Chi. L’étude mentionne un passage du temps moyen de doublement du PSA de 11,9 mois à 112,3 mois !
Les références de ce papier sont Integr Cancer Ther. 2006 Sep:5(3) :206-13.
Potential attenuation of disease progression in recurrent prostate cancer with plant-based diet and stress reduction.
Saxe GA, Major JM, Nguyen JY, Freeman KM, Downs TM, Salem CE.

Roland MUNTZ

Synthèses

Symposium Floride Février 2005 (15ko)

Voici quelques communications du symposium sur le cancer de la prostate qui s’est déroulé en février 2005 à ORLANDO (Floride). Les nouvelles ont été rapportées par mon ami Christian LIGENSA, qui est mon alter ego de l’association allemande des patients. La traduction a été réalisée par notre collègue alsacien, Roland HOSSENKOPP-HUSS. Si vous avez des informations sur notre maladie, n’hésitez pas à nous les communiquer pour être diffusées : info@anamacap.fr.

Actualités de l'ASCO 2005 par localisations (112ko)

Stéphane OUDARD - Service de cancérologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, GHU Ouest, 20 rue Leblanc, 75015 Paris, FRANCE

La Synthèse de l'année 2004 en cancérologie de la prostate (134ko)

S. OUDARD, E. BANU, M. PEYROMAURE, F. SCOTTE, E. FONTAINE, A. HOULGATTE, J.M. ANDRIEU - Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris - réf.: AM19329

Articles

Séjour en Europe (160ko)

Vous envisagez un séjour en Europe ? La carte européenne d’assurance maladie.

Le dispositif d'annonce d'un cancer (Mesure 40 du Plan Cancer) (372ko)

L’annonce d’un cancer de la prostate fait parfois l’objet d’une dramatisation disproportionnée au regard des caractéristiques de la tumeur. L’Institut National du Cancer et la Ligue Contre le Cancer ont élaboré une brochure à destination des professionnels de santé.

Les médicaments du futur (8ko)

Beaucoup d’entre nous se grisent à la lecture d’une découverte de ceci ou d’une étude en cours sur cela. Voici les 6 étapes indispensables pour bénéficier d’un nouveau médicament en France.

La recherche sur la cancer? Une vérité qui fait mal (7ko)

De la biologie à la clinique : le décès dû au cancer de la prostate peut-il maintenant
être une exception ? (594ko)

Fernand Labrie, Leoneilo Cusan, José Luis Gomei, Bernard Candas, Alain Bélanger, Van Luu-The, Claude Labrie, Jacques Simard. Extrait de Médecine/Sciences n°10/Vol 19 - Octobre 2003.

Abstract : KLOTZ L. Eur Urol 2005,47 :16-21

Abstract : D'Amico AV et Collègues. N Engl J Med 200

 

 

 

 

 

 

 

Honcode

 

Certification Honconde en cours
de validation.